Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 good morning sunshine (pv elean)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron S. Williams
Aaron S. Williams



Messages : 34
Date d'inscription : 30/04/2010
► Personnalité avatar : Penn Badgley
► Citation : Idiots are fun, I understand why every willage wants one.


& MORE?
Open to write?: Yes!
RELATION SHIP:

good morning sunshine (pv elean) Vide
MessageSujet: good morning sunshine (pv elean)   good morning sunshine (pv elean) Icon_minitimeDim 2 Mai - 19:31

    « Bonjour à tous, ici Alan Baker, votre monsieur météo, et je vous parle depuis les studios de Young Waves, votre radio pirate favorite. C’est encore une belle journée qui s’annonce sur les côtes de notre belle Californie avec du soleil, des températures clémentes pour tous et de jolies filles en bikini. »

    Aaron sourit et ouvrit les yeux, puis éteignit le réveil rapidement ; la chambre était effectivement inondée de soleil et les murs étaient comme illuminés. C’était effectivement une journée magnifique qui s’annonçait ce matin-là ; le soleil répandait déjà sa douce chaleur sur le monde, l’inondant de lumière, les oiseaux chantaient au dehors, s’amusant dans les branches des arbres, au frais à l’ombre du soleil qui les rendait ses faibles ; de la chambre d’Elean on pouvait entendre les passants qui discutaient, riaient, chantaient… Les résidences universitaires étaient traditionnellement plutôt bruyantes mais elles semblaient s’animer de mille et un sons dès lors que le beau temps faisait son apparition et vibraient de vie et de rires. Oui, une belle journée en perspective…
    … et qui commençait à la perfection : Aaron se retourna dans son lit de manière à se retrouver collé contre le corps dénudé d’Elean ; tous deux n’étaient recouverts que d’un fin drap blanc qui préservait leur nudité mais les empêchait d’avoir trop chaud. Aaron enlaça Elean qui dormait toujours d’un sommeil profond et déposa un baiser sur joue ; il aimait le voir ainsi serein, calme, le visage dénué de toute expression de soucis, de chagrin, ou même de bonheur : il était juste reposé, éloigné de la vie terrestre. On dirait un ange, se dit intérieurement Aaron. Son ange. L’amour de sa vie. Elean était tout pour Aaron, qui n’avait jamais eu d’amant autre que lui ; il l’aimait, le chérissait et ne supportait pas d’être éloigné de lui. Il le voulait pour lui tout seul et souffrait de la distance qu’Elean mettait entre eux. Car si Elean était tout pour Aaron, l’inverse n’était pas vrai et le jeune homme se refusait à choisir entre le fils Williams et une jeune femme, Rebecca, pour qui il éprouvait aussi des sentiments. Cela écorchait Aaron et faisait apparaitre sa chair à vif et il ne répondait plus de ses gestes ou de ses paroles lorsqu’il se trouvait en présence de celle qu’il avait surnommée « le monstre ».

    Mais en cet instant, Aaron ne pensait à rien de tout cela ; il contemplait juste le visage de celui qu’il aimait et qu’il ne voulait jamais quitter, puis après quelques minutes passer dans cette position, il décida d’aller se doucher afin de se rendre à son cours de onze heures, celui-là même auquel il ne s’était pas rendu depuis trop longtemps déjà, préférant passer son temps auprès d’Elean. Aaron se détacha doucement de son amant et se leva avec précautions afin de ne pas le déranger ; il chercha un vêtement à enfiler pour cacher sa nudité mais ne trouvant rien, abandonna sa recherche et se dirigea directement vers la salle de bains. La douche qu’il prit lui fit le plus grand bien car elle le réveilla complètement et Aaron se sentait particulièrement en forme lorsqu’il sortit de la cabine de douche. Sans prendre le temps de s’essuyer, il retourna dans la chambre mais ne trouva pas Elean dans son lit ; sans doute était-il parti. Aaron appela alors :
    « Elean ? Tu es là ? »
Revenir en haut Aller en bas
S. Elean Bronston
S. Elean Bronston

    LIKE A ROLLING STONE ♣
    i'm blowin' in the wind


Messages : 211
Date d'inscription : 28/02/2010
► Personnalité avatar : chace goddess crawford ♥
► Études : études de médecine
► Citation : we’re meant to lose the people we love. how else would we know how important they are to us?


& MORE?
Open to write?: Yes!
RELATION SHIP:

good morning sunshine (pv elean) Vide
MessageSujet: Re: good morning sunshine (pv elean)   good morning sunshine (pv elean) Icon_minitimeDim 2 Mai - 19:51

good morning sunshine (pv elean) Sanstitre65xt3 good morning sunshine (pv elean) Sanstitre13tj2
© mag' & little serveuse

alean & aaron


Et dire que le bonheur existe. Vraiment. Qu'il n'est pas qu'un espoir, un quelconque sentiment que l'on désire acquérir au fil de notre vie. Il était bel et bien là. Présent en moi. Présent en cet homme qui m'aimait et que j'aimais. Présent dans notre union de la nuit précédente. La vie m'était apparue d'un seul coup belle et facile. Endormi dans les bras de mon amant, je m'envolais vers un autre monde. Monde voisin aux bisounours. Endroit où tout est beau, tout est fort. Mais je n'étais pas seul. Aaron était à mes côtés. Et partout où j'allais, il ne me quittait pas. Je sentais cette odeur tant aimée, ce contact tant recherché à portée de main. Quelque soit mon désir, il était là pour l'assouvir. Oui. Je n'avais pas peur de dire que j'étais heureux. Mes membres étaient endoloris de la veille, mais j'accueillais cette souffrance avec plaisir. Elle me remémorait un instant - encore un - de désir intense avec lui. Lui... Était-il possible d'hésiter comme je le faisais, et de le faire souffrir? Toute personne normalement constituée se serait jetée dans ses bras, oubliant le monde environnant. Pas moi. A croire que je possédais une part d'étrange. Pourtant, mes sentiments envers Williams étaient des plus sincères. Je l'aimais. Terriblement. J'aurais été capable de tout pour lui. Sauf une chose: faire un choix. Oui. Il y avait un mais qui s'opposait à ce qu'on puisse étaler notre amour au grand jour. Je ne redoutais pas de le faire. Seulement je ne le pouvais pas. Il y avait Rebecca. Probablement la plus belle femme que j'avais jamais vue. Et de surcroît enceinte. De moi. Avec un tel poids sur la conscience, étais-je en droit de l'abandonner pour aller vivre une idylle de mon côté? Surtout que ses sentiments à mon égard ne m'étaient pas inconnus. Et que les miens à son égard non plus. Je sais, c'est étrange. Mais n'allez pas penser que je tombe facilement amoureux. Aaron, c'était la première fois envers un homme. Et Rebecca, envers une femme. La première fois que je ressentais quelque chose d'aussi fort. Quelque chose qui, je le savais, serait capable de me détruire si je n'y prenais pas garde. Que l'un des deux m'abandonne un jour et je n'existais plus. Je n'étais plus rien sans cet amour qu'ils me vouaient. J'en avais besoin pour avancer, pour continuer à poser un pied après l'autre. Certains me pensaient égoïste, d'autre injuste. Voir horrible. Mais il est tellement plus aisé de juger lorsque l'on est extérieur à la scène que lorsqu'on est l'un des personnages principaux. Croyez-moi.

Vaguement, je sentis la chaleur d'Aaron me quittait. Et peu après, l'eau se mit à couler. Mes neurones encore endormies réussirent à déduire que quelqu'un prenait sa douche. Je remuais en gémissant, me retrouvant en étoile dans le lit à présent vide. Seul, je peinais à dormir. Mes paupières se levèrent quasi instantanément, et je restais immobile. Attentif au moindre son. Réactif à ce corps nu qui se trouvait à quelques pas de moi. Au désir qui me saisissait. Mais ce n'était pas raisonnable. Il avait cours, pas moi. Le provoquer serait le plus mauvais coup que je pourrais lui faire. Mais qui se révélait terriblement tentant... Héhé. Rejetant le fin drap blanc au pied du lit, je laissais mon corps dénudé à l'air libre. Bon. Ce n'est pas tout, mais rester en tenue d'Adam va deux minutes. J'enfilais le premier boxer qui me tomba sous la main - peut-être était-il à Aaron, je ne le reconnaissais pas comme étant mien - et me dirigea vers la cafetière. Je mis deux cafés en marche et partis ouvrir la fenêtre. Ça sentait l'homme. C'était à la fois agréable et oppressant. « Elean ? Tu es là ? » La voix tant aimée prononça mon prénom. Je saisissais les deux tasses de café fumantes et me laissais guider. « Je suis là, chaton. » Petit surnom que je n'utilisais qu'en intimité totale. Je n'étais pas avare de surnom, et encore moins lorsque ceux-ci étaient aussi affectueux. Arrivant en vue du jeune homme, je lui souriais. L'odeur du gel douche à la noix de coco me remplit les narines. Cette odeur me rassurait. M'apaisait. Je lui donnais une des deux tasses, déposant un doux baiser au coin de ses lèvres. Qu'il avait-il de plus excitant que de se réveiller aux côtés d'un être aimé? A mon avis, rien ne pouvait égaler une telle sensation. Je repris place dans le lit, Aaron me suivant. Il resta néanmoins debout, et c'est contre le bas de son ventre que j'appuyais ma tête. « Tu es vraiment obligé d'y aller, à ce cours? »
Revenir en haut Aller en bas
https://yeswecan.forum-canada.net/relationships-f10/eleansbronsto
Aaron S. Williams
Aaron S. Williams



Messages : 34
Date d'inscription : 30/04/2010
► Personnalité avatar : Penn Badgley
► Citation : Idiots are fun, I understand why every willage wants one.


& MORE?
Open to write?: Yes!
RELATION SHIP:

good morning sunshine (pv elean) Vide
MessageSujet: Re: good morning sunshine (pv elean)   good morning sunshine (pv elean) Icon_minitimeLun 3 Mai - 23:53

    La fenêtre avait été ouverte, vraisemblablement par Elean, et l’air en provenance de l’extérieur rafraichit quelque peu Aaron, sur la peau de qui des gouttes d’eau se trouvaient encore, tandis que d’autres perlaient de ses cheveux sombres, qui commençaient à se faire assez longs. La douche l’avait vraiment aidé à se sentir plus éveillé, plus vivant : lui et Elean n’avaient pas énormément dormi la nuit dernière et une bonne douche était le remède idéal pour mieux commencer une journée. Ajoutez à cela se réveiller dans le même lit que le garçon qui vous donne des frissons, des fièvres et des battements accélérés de cœur et le tableau est parfait ; c’était dans cette situation qu’Aaron se trouvait en ce matin-là. Lui et Elean, ensemble, amoureux… Aaron s’efforçait de ne pas penser à cela, à l’« amour » d’Elean, qui lui brisait le cœur, et se concentrait sur ce qu’il pouvait. En l’occurrence, il s’agissait de la « disparition » de son amant, qui n’était plus dans le lit dans lequel il l’avait laissé avant d’aller dans la salle de bains pour se rafraichir. La voix bien-aimée résonna derrière lui, Elean surgissant avec deux tasses de cafés qui sentaient bon ; Chaton. Aaron ne put s’empêcher de sourire. Les surnoms d’Elean le faisaient littéralement fondre, lui le cœur de pierre ; il aimait cette façon qu’il avait de ne s’en servir que dans la plus stricte intimité, comme une sorte de respect de leur histoire et de ses secrets, un peu comme une prière que l’on n’adresse uniquement qu’en silence à un Dieu vénéré. Aaron prit la tasse que lui tendit Elean et leurs lèvres entrèrent en contact lors d’un rapide baiser ; Aaron aurait voulu le faire durer plus longtemps mais la magie de cet instant de tendresse perdura bien après la fin du baiser, tout comme le souvenir des lèvres chaudes d’Elean sur la bouche d’Aaron. Les deux garçons se dirigèrent vers le lit, et tandis qu’Aaron attrapait une serviette pour se sécher un peu, Elean y entra, puis s’appuya contre le bas-ventre d’Aaron, lui demandant alors : « Tu es vraiment obligé d'y aller, à ce cours? » Aaron ne répondit pas tout de suite et soupira ; il posa la tasse de café sur la table de nuit et se sécha un peu les cheveux et le torse avec la serviette, puis laissa tomber la serviette sur le sol, sans plus d’égards. « Rien ne m’y oblige, non… »
    Il repoussa gentiment la tête d’Elean et s’assit à côté de lui sur le lit, puis déposa un baiser tendre sur sa joue. Un baiser qui disait mieux « je t’aime » que n’importe quoi d’autre. Aaron rentra à nouveau dans le lit et recouvra son corps nu et toujours légèrement mouillé du drap blanc. Il n’y avait pas à dire, il se sentait bien ici… « …si ce n’est que si je n’y vais pas, mon professeur va finir par m’envoyer des lettres de menaces. » Sa main caressa le bras d’Elean, doux et lisse. « Mais peut-être que je n’irai pas, après tout. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





good morning sunshine (pv elean) Vide
MessageSujet: Re: good morning sunshine (pv elean)   good morning sunshine (pv elean) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

good morning sunshine (pv elean)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RESIDENCES ~ LOS ANGELES :: « RESIDENCE PROVINCETOWN » :: « CHAMBRES INDIVIDUELLES » :: ELEAN S. BRONSTON-